Site officiel de la mairie de Granzay-Gript - 8 rue Fougeraye - 79360 GRANZAY-GRIPT - France - tél 05 49 09 70 60 - fax 05 49 09 63 32



Connaissez-vous l’eau que vous consommez ?

Une eau en provenance de la Vallée de la Courance
L’eau que vous consommez aujourd’hui provient, pour sa quasi totalité, de quatre captages exploités sur la Vallée de la Courance : captages de Bassée et Châteaudet (FRONTENAY-ROHAN-ROHAN), de La Grève (VALLANS) et du Marais (AMURE).
Cette eau bénéficie d’une désinfection au chlore puis est dirigée dans deux cuves de 1.200 m³ chacune, sur la Commune d’EPANNES. Là, elle subit un mélange avec un complément d’eau en provenance de la Source du Vivier (NIORT). Cette-dernière a profité d’un traitement de dénitrification, et le mélange effectué permet de vous délivrer une eau présentant un taux de nitrates conforme aux normes de la Santé Publique.

 

eau001D’Ouest en Est, les 4 captages d’eau potable de la Vallée de la Courance

eau002Station de mélange d’EPANNES

eau003

Le S.I.E.P.D.E.P. de la Vallée de la Courance, qui détient la compétence « production d’eau potable » gère, avec le concours de l’exploitant SAUR, l’ensemble de ces installations de production. Il alimente, par pompage, avec l’appui de la SAUR, la distribution sur notre territoire. L’eau provenant des installations d’EPANNES est stockée dans le château d’eau de GRIPT (350 m³) et assure l’alimentation de notre commune.

Une alimentation en eau potable en toute sécurité
L’eau qui vous est distribuée présente une excellente qualité bactériologique, et le mélange des eaux des quatre captages de la Vallée de la Courance et de la Source du Vivier lui confère un taux de nitrates stable et tout à fait acceptable (30 à 35 mg/l – la norme de limite admissible étant fixée à 50 mg/l). De nombreuses analyses de contrôle sont régulièrement effectuées (plus de 280 paramètres recherchés chaque année) et garantissent un suivi conforme aux modalités du code de la Santé Publique relatif aux eaux destinées à la consommation humaine.
L’interconnexion avec le réseau de NIORT représente par ailleurs une sécurité indispensable, qui permettrait d’assurer la continuité du service en cas d’incident majeur sur la ressource en eau.

Une protection renforcée des ressources en eau
Les quatre captages dont provient, pour plus d’un 4/5ème, votre eau, bénéficient d’un périmètre de protection réglementaire, visant à protéger au mieux la ressource de tout risque de pollution accidentelle.
En parallèle, le S.I.E.P.D.E.P. de la Vallée de la Courance s’est engagé depuis 2007 dans une opération de reconquête de la qualité de ses eaux brutes à l’échelle du bassin d’alimentation de ses captages de la Vallée de la Courance et un programme d’actions préventives est en cours.
Cette démarche s’inscrit dans un dispositif régional appelé « Re-Sources » et consiste à accompagner les acteurs locaux (agriculteurs, collectivités locales, artisans, industriels, gestionnaires de voiries, particuliers, …) vers des pratiques à moindre risque vis-à-vis des ressources en eau. La pollution par l’usage des nitrates et des produits phytosanitaires (désherbants, pesticides, …) est principalement abordée.

Mise à jour le Mercredi, 27 Juillet 2016 09:16
 

Recensement des puits et forages

Droits et devoirs

Le décret n°2008-652 du 2 juillet 2008 rend obligatoire la déclaration des puits et forages destinés à des usages domestiques quels que soit le volume prélevé.

Depuis le 1er janvier 2009, les projets doivent être déclarés au Maire de la commune un mois au moins avant le début des travaux.

Pour ce faire, un formulaire de déclaration est disponible en mairie ou sur : http://www.forages-domestiques.gouv.fr.

Pourquoi ce recensement ?
Le recensement des puits et forages domestiques répond à des objectifs environnementaux, permettant notamment au service d’alimentation en eau potable de s’assurer que ces ouvrages ne risquent pas de contaminer la ressource en eau. Une mauvaise réalisation d’un forage peut en effet présenter un risque de pollution de la nappe d’eau souterraine (voir schémas ci-dessous).

Ce qu’il faut faire Ce qu’il ne faut pas faire
graphe001     graphe002

Une norme technique AFNOR (NF-X10-999) homologuée en avril 2007 décrit les bonnes pratiques de conception, de réalisation, de suivi, de fermeture de forages d’eau et de géothermie et tient compte des exigences réglementaires. Par ailleurs, une charte de qualité des puits et forages d’eau a été mise en place par le syndicat professionnel des foreurs d’eau (SFE). Faire travailler une entreprise adhérente à cette charte garantit le respect des règles de l’art en la matière.

Le recensement des puits et forages domestiques répond également à deux enjeux sanitaires:

  • permettre au service public d’alimentation en eau potable de vérifier que l’eau des forages domestiques ne risque pas de contaminer l’eau des canalisations du réseau public de distribution d’eau potable (en cas d’installation intérieure mettant en connexion le puits privé et le réseau public) ;
  • permettre aux personnes utilisant ces puits et forages de s’assurer que cette eau ne présente pas de risque pour sa santé. En effet, si l’eau est utilisée pour la consommation humaine, le propriétaire de l’ouvrage ou son utilisateur, s’il est différent, doit faire réaliser une analyse d’eau par un laboratoire agréé par le ministère chargé de la Santé.


Le bassin de la Courance : un territoire sous surveillance
Le bassin de la Courance présente la particularité d’être le bassin d’alimentation de quatre captages d’eau (forages) exploités par le SMEPDEP* de la Vallée de la Courance pour l’alimentation en eau potable de 18 000 habitants (sur 19 communes du Sud des Deux-Sèvres).

La nappe d’eau souterraine située au droit de ce territoire constitue donc une ressource en eau à protéger absolument de toute forme de contamination. Ainsi, un arrêté préfectoral datant du 2 juillet 2004 délimite des périmètres de protection au sein desquels des prescriptions techniques spécifiques concernant les puits et forages sont en vigueur depuis cette date.

En particulier, sur le périmètre de protection rapprochée, la réalisation de nouveaux forages est interdite. Sur le périmètre de protection éloignée, avant tous travaux de forages sur ce territoire, un avis préalable du SMEPDEP* de la Vallée de la Courance est requis et la visite d’un technicien est nécessaire. Cet avis est sollicité par la Mairie au moment de la déclaration préalable aux travaux de forage.

Contact
SMEPDEP de la Vallée de la Courance
Chemin des Sablonnières
79270 EPANNES
Tel : 05 49 05 75 04
Mail : bv-courance@orange.fr

* SMEPDEP : Syndicat Mixte d’Etudes, de Production et de Distribution d’Eau Potable

Mise à jour le Vendredi, 06 Juillet 2012 16:38
 

Synthèse annuelle sur la qualité de l'eau distribuée

SYNTHÈSES ANNUELLES SUR LA QUALITÉ DE L'EAU DISTRIBUÉE

 

 

          visuel_eau

 

 

 

    Conformément à la réglementation, les résultats des analyses périodiques de la qualité de l'eau distribuée sont affichés dans le hall d'entrée de la mairie.

    Mise à jour le Mercredi, 27 Juillet 2016 09:17
     

     

    © Commune de Granzay-Gript - tous droits réservés | Mairie - 8 rue Fougeraye - 79360 GRANZAY-GRIPT - France | Tél 05 49 09 70 60 - Fax 05 49 09 63 32
    Création : Agence Web Cyberscope | Informations légales | Plan du site